Samedi 25 mai 2013 à 21h30

Kannigwé
Concert Bèlè / Jazz
Cité de la Musique, Auditorium – 4, rue Bernard du Bois – 13001 Marseille
Tarif : 10-12 euros. Bar caribéen ouvert à partir de 19h00

Philippe Gouyer-Montout dit « Philo » : tanbou bèlè et voix lead
Lise Lamarre : piano et clavier
Josselin Sauvage : trompette, bugle et conques
Nicolas Seigneuret : saxophone ténor et flûte traversière
Olivier Desplébin : trompette, bugle et conques
François Rémy : set hybride, mélange de percussions
Cédric Vasseur : basse

Créé en 2006, Kannigwé est une rencontre de diverses influences ayant convergé vers une voix, celle de la tradition. Ce groupe atypique a construit son univers autour du Bèlè, sa racine. Il présente un paysage musical harmonieux et généreux, façonné par des musiciens issus de la musique traditionnelle caribéenne, mais aussi du classique, du funk, du jazz, de la musique latine, du reggae et du rock… tous animés par le même esprit du partage. A l’image de notre société pluriculturelle, Kannigwé reflète des aspects multiples où les accents traditionnels de Marius Cultier ou d’Eugène Mona côtoient vivement d’autres rythmes du monde.

Ce septet nous invite à la quête de nos sens. Sur scène, les musiciens laissent virevolter leurs âmes à coups de conques de lambi, de saxophone, de tibwa, de cuivres, de basse et de piano, autour du pilier central de cette “mouvans” : le tanbou bèlè, positionné à la martiniquaise, et présent dans toutes les partitions. Proposant un répertoire original et novateur, fort d’une présence scénique énergique et chaleureuse, Kannigwé a insufflé au Bèlè un vent nouveau, emportant les publics rencontrés en Normandie et sur Paris, comme en Martinique ou en Italie. Résultat d’un travail collectif et solidaire dans lequel chacun se donne tout entier, chaque prestation tend à promouvoir et à développer une musique favorisant le dialogue entre les cultures parentes des îles soeurs des Caraïbes, du Brésil et d’Amérique, et ouverte au métissage avec d’autres cultures du monde.