Vendredi 18 mai 2018 – Concert Ka Rumba / Biguine Gwoka

Vendredi 18 mai 2018 à 20h30
CONCERT // Biguine – Gwoka
Ka Rumba
Fred Buram (flûte / saxo) / François Escorido (accordéon), Nathanaël Magen et Stéphane Simon (tambour Ka), Ti-Popote (chant), Mona Georgelin (chœurs et petites percussions)
Concert suivi d’une scène ouverte caribéenne

Café Julien
39, cours Julien – 13006 MARSEILLE
Tarif : 5 € (pour toute la soirée : concerts + bal caribéen)
Restauration toute la soirée

 

Ka Rumba est né fin 2017 de la rencontre de Massilia Ka et de Fred Buram avec le chanteur de lewoz Jan Maï D’jel à l’occasion du festival Kadans Caraïbe en 2015.
Cette rencontre de qualité permet au saxophoniste de répondre à une profonde et ancienne volonté de monter un répertoire mêlant jazz, biguine, tambour Ka et chant, à l’instar de David Murray, le saxophoniste américain croisé il y a une dizaine d’années sur son projet Afro caraïbe avec Guy Koncquet, Gérard Laviso et bien d’autres…
La musique se veut résolument inscrite dans la Créolité, avec des compositions originales de Biguines, Compas ou Mazurkas. Également quelques reprises choisies chantées par Marjorie André et Mona Georgelin, harmonisées par l’accordéon de François Escojido, sur le support rythmique de deux tambouriers, Stéphane Simon et Nathanaël Magen. Un savoureux mélange d’authenticité de complicité et de plaisir à partager.
Le concert sera suivi par une Scène ouverte Caribéenne avec un «Tropical Combo Kadansé» auquel se joindront les artistes de divers horizons, et qui pourrait peut-être bien nous emmener dans un “lyannaj” créolisé et créolisant…

Fred Buram
Après des étude de jazz à l’IACP à Paris, diplômé du cycle professionnel, il a fait ses débuts dans la musique alternative, le rock (plusieurs premières parties de la Mano Négra ainsi que des mythiques Bérruriers Noirs) et dans le reggae : Jamasound à Marseille, et plus récemment Toko Blaze…
Il collabore avec de nombreux artistes, tout en explorant de nombreuses expressions musicales : le rap avec IAM, le funk avec Ceux qui Marchent Debout, la musique du monde avec Ba Cissoko, la musique Guadeloupéene avec Massilia Ka, ou encore Ahmad Compaoré pour de l’afro-jazz… La scène Slam avec Ahamada Smis, Fred Nevchehirlian au Festival Mimi, au théatre des Salins à Martigues… avec Imhotep de IAM pour le festival Sud Arles en juillet 2015 autour de la musique Dub.
Il participe également à de nombreuses animations de rue avec les fanfares
Wonderbrassband, Honolulu brassband, Gugusband, la Master class de Marching Band à la Nouvelle Orléans en avril 2016. Fred Buram pratique plusieurs instruments : flûte traversière et pheul, clarinette, piano ou orgue Hammond, percussions avec le Gwoka, saxophones alto, ténor, baryton…

Ils sont accompagnés par Nathanaël Magen, Stéphane Simon, Ti-Popote et Mona du groupe de gwoka Massilia Ka.

François Escojido
De formation classique – Académie Régionale de Piano à Marseille – puis jazz, c’est par passion des musiques afro-caribéennes qu’il commence à jouer dans des groupes locaux à partir de 1999.
Il intègre en 2004 la Cumbia Chicharra et apprend l’accordéon chromatique et diatonique. Parallèlement il se forme à la musique électronique et à la MAO (home studio, lives, performances, installations…). Il tourne avec Kta imaginarlines d’Anne Deval et Frédéric Blancot, spectacle inscrit au catalogue Saison 13 puis collabore avec Marisoa Ramonja : Chronique d’une croqueuse.
En 2014, il intègre le collectif de la Compagnie la Rumeur en tant que pianiste : Pianocktail, fanfare Gerschwin & Fire etc. Il rejoint l’équipe du Oaïstern – VizaProd -, pour un ciné concert en duo avec le human beatboxer Joos (Mymethist / Radio Babel Marseille).